L'EAU d'OREZZA Visite du site

André Raffaelli

Par ce bel après-midi d'été, j'ai pu visiter le complexe industriel des Eaux d'Orezza et en apprendre un peu plus sur cette eau aux vertus exceptionnelles dont la source naît sur les rives du Fium'Alto dans la commune de Rapaggio en Castagniccia.
Connue depuis l'antiquité elle est appréciée tant par les romains que par notre illustre compatriote Pascal Paoli, par des 'coloniaux' pour soigner toutes sortes d'indispositions dues au climat et par les nombreux curistes qui viennent ici, attirés peut-être, par la réputation de cette eau qui, dit-on "peut réveiller les morts" !!! Ils logent dans les villages alentour, arrivent en calèche, boivent leur ration et attendent ses effets immédiats qu'ils jugent selon la couleur de leur urine qui doit être abondante, claire et limpide... Font quelques pas sous les platanes de l'allée puis retournent à leur installation de base avec le sentiment du devoir accompli, profiter du bon air et de la bonne chère de la région ...
En fait les multiples vertus de cette eau tiennent à sa qualité et à sa pureté, à ses minéraux et en particulier les carbonates de fer et l'absence totale de nitrates et de nitrites.
A son arrivée elle est débarrassée de son gaz carbonique, qui lui sera réintroduit ensuite, puis analysée en permanence par le laboratoire 'in situ' et embouteillée pour être expédiée aux quatre coins du monde.
Les bouteilles ont été dessinées par les stylistes anglais de Claessens elles sont de diverses contenances, en verre et en plastique. Celles-ci sont fabriquées sur place par moulage et soufflage. La chaîne d'embouteillage et de conditionnement, ultra moderne, fonctionne avec un effectif réduit et sort environ douze millions de bouteilles par an.
Mais revenons à la source. Du Fium'alto où elle naît, vingt ans lui sont nécessaires pour atteindre la nappe de puisage. Elle a accumulé au cours de ce lent trajet et à l'abri de toute pollution ses composants basiques, phosphates et carbonates. Dépourvue de saveur médicamenteuse elle parvient sur le site chargée des minéraux qui font sa valeur et son originalité.
Mais ce label de qualité n'a pas suffit à maintenir l'exploitation sous la forme de lieu de cure. Suite à divers incidents et tracasseries administratives l'exploitation a cessé de fonctionner en 1995.
Mais tout le monde n'admet pas cet état de fait.
En 1996, PM Vitani, maire de Tarrano, prend l'initiative de faire revivre Orezza. M.et Mme Mora disposent des moyens et fondent la Société Nouvelle des Eaux d'Orezza qui reprend la concession de la source 'Sorgente Sottana'. Un complexe ultra moderne voit le jour et l'eau ferrugineuse d'Orezza revit et fait son grand retour sur les tables et dans le monde ...


Commentaires (0)
1. gerard garnier le 18/01/2018 17:45
je suis aller la bas en 72 avec des amis corses terrible!!!!
Nouveau commentaire :